bye bye 2016

et welcome 2017 !

2016 m’a apporté tout ce dont j’ai pu rêver. D’un coup. Sans que je ne demande rien. Des voyages magnifiques au bout du monde, des amitiés encore plus fortes, un projet à la fois personnel et professionnel qui vient de se concrétiser, un CDI dans un groupe de presse prestigieux et le plus important car il risque de chambouler ma vie pendant très longtemps, l’Amour.

Deux semaines en Thaïlande pour le nouvel an
puis trois mois après, s’envoler pour L.A pour un mois et demi

Après 6 ans d’une vie de bohème à voguer entre CDD* et voyages je vais enfin jeter l’ancre. Au grand bonheur de ma famille qui avait du mal à comprendre cette situation, pensant que les employeurs ne voulaient jamais de moi et que « quand même c’est pas très stable tout ça » et donc par conséquent je n’étais pas épanouie / heureuse / stable, bref que je ne pouvais pas continuer à vivre ainsi ! C’est vrai que partir en vacances en Thaïlande pendant 2 semaines puis s’envoler 3 mois plus tard pour 1 mois et demi à Los Angeles, le tout agrémenté de week-end par-ci par-là et travailler tout le reste du temps c’est une vie que je ne souhaite à personne ! (#humour).

Grandir…

Je suis tellement heureusement d’avoir pu jongler entre contrats et temps off, de n’avoir pensé qu’à moi, d’avoir pu planifier mes semaines et mois comme je l’entendais et d’avoir eu ce sentiment de travailler pour moi et rien que pour moi. Elle, Grazia, Néon, Cosmo, Stylist… mon CV est une longue liste de rédactions dans lesquelles j’ai pu exercer mon métier et apprendre toujours plus. Mais après tant d’années à papillonner, se consacrer à une seul titre c’est offert à moi et cette proposition tombe plutôt bien. Premièrement un poste chez Condé Nast et plus précisement Vanity Fair, ça ne se refuse pas.  Et deuxièmement,  je me lance en parallèle dans l’aventure trépidente de l’auto-entreprenariat, alors un peu de stabilité (financière) est la bienvenue. Ou alors, c’est ça grandir ?

… et continuer de rêver !

J’ai bûché pendant des mois avec ma meilleure amie pour que notre marque de bijoux APRIL PLEASE voit le jour. Cette envie commune de projet reflète notre besoin de liberté, de créer et de laisser notre empreinte. Nous avons pris le pari de nous lancer dans cette aventure sans en parler à personne, nous entourant de professionnels et d’amis le moment venu. Aujourd’hui notre e-shop est en ligne depuis 3 semaines et nous sommes sur un petit nuage. D’ailleurs j’espère que vous profiterez de me lire pour aller y faire un tour et me donner votre avis.

Même au prince charmant ?

Le prince charmant, je l’avais mis de côté pourtant. Le rôle de la femme forte qui n’a besoin de personne et qui se débrouille toujours toute seule commençait à me coller à la peau et je commençais à m’y faire. Et même à imaginer ma vie comme ça. Mais un week-end de juin tout a changé. Une rencontre, un mois de rendez-vous à lui en faire baver puis finalement… Vous connaissez la suite non ?

Je vous souhaite une très belle année 2017 !
Et n’oubliez pas que la roue tourne ♥

 * je suis graphiste – maquettiste dans la presse magazine

4 Comments

  1. Je te souhaite une très belle nouvelle année, d’après tes récits elle a l’air d’avoir très bien commencé donc que ça continue ! Et je crois que tu as raison en disant que la roue tourne. Si on se donne les moyens d’arriver à ce que l’on souhaite vraiment on y arrive toujours même si parfois cela peut mettre du temps il faut juste être patient, persévérer et aussi apprendre à apprécier ce que l’on a déjà !
    Des bisous.
    Mélina.
    http://www.melichoo.com/

    1. C’est tellement ça ! Il faut attendre son tour et parfois savoir être patient… Maintenant j’essaie de ne plus avoir d’attente pour ne pas subir de déception et de profiter de tout ce qui arrive ! Et puis se construire prend du temps 😉

  2. Félicitation ! Tout ça à l’air incroyable. Je viens de découvrir ta collection zéro, et « Jacques » est vraiment sublime ♥

    . S

Laisser un commentaire