#8 – yosemite

blog-todaywillbegreat-yosemite11day 13 & 14| august 26 & 27


Je ne suis pas une fan de voiture. Petite j’étais malade à chaque trajet. Que se soit pour 15 minutes ou 2 heures voyage, la fin était la même : un petit vomito. Donc je dois vous avouer que j’avais peur de faire autant de kilomètres surtout que 2 ou 3 fois nous avons rouler toute la journée pour arriver à notre prochaine destination. Mais voilà, je suis grande maintenant. Et puis on était aux États-Unis ! Et je me suis surprise à adorer monter en voiture juste parce que je savais que les paysages que nous allions voir allaient être fou. Et ce jour-là, une fois de plus c’était magnifique (il faudrait compter combien de fois j’ai écrit magnifique dans ces posts road-trip) et très différents de ce que nous avons pu voir auparavant.

Une fois arrivée nous installons pour la toute dernière fois notre campement. On est rodée maintenant et j’ai l’impression qu’on a fait ça toute notre vie. En 20 minutes la tente est montée, les affaires sont en place et le coffre anti-ours est rempli de nourriture et de nos trousses de toilettes. Nous ne devons rien laisser dans la voiture ou la tente qui pourrait les attirer. On est parmi eux après tout et même si j’aurais ADORÉ en voir un, je n’aurais pas aimé qu’il vienne nous saluer un matin au réveil.

Comme il nous reste quelques heures avant le couché du soleil nous allons nous balader et découvrir les séquoias géants. Hop c’est parti ! Apparemment on est tout près alors on décide d’y aller à pied.
C’est marrant il n’y pas vraiment de sentier… on longe donc la route. Et on croise pas mal de voitures. Encore et encore. Puis on croise même une voiture de ranger.
Classe ! Elle s’arrête pour nous saluer ? Pas du tout. Kate (c’est le prénom qu’on lui a donné) nous dit que la forêt où nous voulons aller est assez loin et que c’est dangereux d’y aller à pieds vu la circulation.
Comment ça on passe pour des filles inconscientes ?
Kate nous conseille un autre endroit pour aller voir les séquoias, à l’opposé d’où on se rend. Et elle nous fait grimper dans sa jeep, toutes les 3 entassées derrière car c’est interdit d’aller devant avec elle (peut-être à cause du fusil à côté d’elle…).

Au retour nous nous faisons aborder par des campeurs (allemands) qui nous invitent à prendre une bière. On se lance des regards en coin comme pour vérifier qu’on est toutes partantes et on s’installe à leur table. Nous leur rendons la pareille le soir même, en leur vantant la taille de notre bouteille de Captain Morgan acheté à Vegas !

Ce soir-là la nuit est plus que fraîche et je dors en boule dans mon sac de couchage, gelée malgré mon splendide ensemble thermo-protecteur, mon sweat et mes chaussettes. On m’avait prévenu qu’à Yosemite la nuit il faisait froid mais je ne pensais pas autant.

Un réveil vers 8h et un départ pour une petite randonnée vers 9h45, encore un peu gelée. Cette fois-ci on y va en voiture et on va bien au bon endroit, pas de chauffeur privé pour nous escorter. Nous grimpons jusqu’à Vernal Fall pour admirer la cascade et la vue, puis une fois de retour en bas nous pique-niquons près d’un petit cours d’eau.

Sur le chemin du retour nous rêvons d’une boooonne douche. Il faut savoir que les douches dans les parcs nationaux sont souvent loin des campements et peu nombreuses. Préservation de la nature oblige ! Il y a quelques sanitaires dans les campings heureusement, mais pas d’eau chaude ni de lumière. Une vraie vie à la dure oui oui. Du coup aller se brosser les dents est une véritable mission.

De retour à notre campement nous flânons un peu avant de préparer le dîner et de passer à table et nous allons cherchons du bois. Réussir à allumer un feu est tellement jouissif ! Peut-être que le combo dormir dans la nature au milieu des animaux sauvages + allumer son propre feu a un effet Mac Gyver sur nous.

Ah , nos nouveaux amis campeurs arrivent avec une glacière. C’est l’heure de prendre un verre c’est ça ? Et voilà ce que ça donne des françaises et des allemands qui parlent anglais :
– What do you do when you see a beer ?
– When you see a beer just drink it !
Arrive 21h et il fait nuit depuis longtemps déjà quand nous allons nous coucher. En pleine nature nous vivons au rythme du soleil : pas d’électricité donc pas de lumière, juste notre feu de camp et nos lampes frontales. Alors le matin on se réveille tôt et le soir on se couche encore plus tôt…

sleep : Crane Flat Campground


NEXT STEP
San Francisco
Temps de trajet : 4 h 30
M
iles : 165


blog-todaywillbegreat-yosemite12 blog-todaywillbegreat-yosemite05 copie blog-todaywillbegreat-yosemite13 blog-todaywillbegreat-yosemite15 blog-todaywillbegreat-yosemite07 blog-todaywillbegreat-yosemite14 blog-todaywillbegreat-yosemite04 blog-todaywillbegreat-yosemite02 blog-todaywillbegreat-yosemite010 blog-todaywillbegreat-yosemite06 blog-todaywillbegreat-yosemite08 blog-todaywillbegreat-yosemite09

Laisser un commentaire