home sweet home

blog-todaywillbegreat-homesweethome013Et petites confidences

Je me rends compte que je ne me dévoile pas trop, par pudeur tout simplement. N’y voyez pas là autre chose. Ce qui est un peu contradictoire lorsque l’on tient un blog je doit l’avouer. Alors ce n’est pas seulement les portes de mon mini appartement que je vous ouvre ici mais aussi mon cœur. Car si je continue à alimenter ce blog c’est entièrement grâce à vous, mes petits lecteurs. Je suis en joie dès qu’on me laisse un commentaire en dessous de mes posts, dès qu’on like une de mes photos sur Instagram, dès que l’on me dit « J’aime bien ton blog » ou « Je te suis sur Instagram« . Je suis en joie, je souri, mais je me cache, je le cache. Et j’avais envie de vous le dire.

Oula !

Trop d’attention sur moi et hop je me liquéfie.
Je vous ai dit que j’étais assez contradictoire non ?

Ce blog a vu le jour à un moment de ma vie où j’avais le sentiment de perdre pied, de n’être plus rien et de voir tout m’échapper. Une rupture et un travail qui manquait de stabilité… Il ne m’en a pas fallu plus pour me sentir mal. Mais nous sommes toutes passées par là, non ? Chacune sa façon de se relever et pour moi m’investir dans ce projet m’a fait du bien. C’était un peu un défi et je remercie mes amies de m’avoir aider et soutenu pour le mettre au monde et le faire grandir. Aujourd’hui c’est un blog qui me ressemble : encore timide mais bien là.
Je n’ai toujours pas de travail « stable » (entendre par là que je ne suis pas en CDI) mais j’ai appris à vivre avec et à apprécier. Plus que jamais ! Je travaille presque tout le temps finalement, à part quelques semaines par-ci par-là (je suis graphiste dans la presse magazine). Et je peux partir en vacances quand bon me semble, et vous avez pu remarquer que j’essaye d’en profiter au maximum. Et côté cœur… pourquoi à votre avis j’ai un chat ?  J’ai donc aussi appris à ne vivre que pour moi (et lui, et mes amis, et ma famille) et a me sentir bien et forte comme ça. À courir les soirées, ou les dîners, ou les verres avec les amis et à adorer me retrouver seule chez moi quelques fois. A ne rien faire à part traîner sur mon canapé et mon ordinateur, devant la télévision.

Je crois que maintenant j’en dis trop sur moi !
Alors, place à la visite guidée.
Pour commencer zoom, sur ma pièce à vivre : salon / chambre / bureau / dressing. Vous avez déjà pu avoir un aperçu de mon univers dans ce post, mais ici j’ai accentué mes photos sur la déco, domaine que j’adore ! J’ai quitté le nid après le bac pour mes études, j’ai donc eu mon 1er appartement vers 18 ans : décoration Ikéa et overdose de rose oblige. Puis on grandit et nos goûts s’affinent, ils deviennent plus adultes. Maintenant j’adore chiner. Brocante, vide-grenier, dépôt-vente, Emmaüs, il y a des merveilles partout ! Mais dans 25m2, avec un chat de 6 kilos un peu pataud qui fait tout tomber d’un seul battement de queue, c’est compliqué de laisser place à toutes ses envies.

blog-todaywillbegreat-homesweethome014– Une vieille échelle, bien décapée par mon Papa, des crochets et des pots acheté chez Ikea, des petites plantes que j’essaye de ne pas faire mourir trop vite et des cadres trouvés en brocantes. J’adorais leur forme mais je n’ai pas su quoi en faire pendant longtemps. Enfin si je savais. Je les gardais pour « mon prochain appart« , l’appartement que tu idéalises. Ou l’excuse pour acheter pleins de trucs maintenant…blog-todaywillbegreat-homesweethome04 blog-todaywillbegreat-homesweethome08– King Archibald sur son trône. On remarquera la mousse orange qui s’échappe allègrement du petit crapaud qui me vient de ma grand-mère. Merci Archi d’avoir rajouté « ta patte » (Madame-Jeux-De-Mot Bonjour !)
blog-todaywillbegreat-homesweethome01blog-todaywillbegreat-homesweethome03

– Mon petit bureau trouvé sur Leboncoin. Rangé pour l’occasion car la plupart du temps il est envahit de magazines ou de papiers. Ou d’Archi d’ailleurs. Je pensais qu’avoir un petit coin pour travailler ou pour blogger ça serait sympa et agréable. Au final je ne peux pas m’installer tranquillement sur ma chaise sans que mon chat 1/ ne vienne sur mes genoux, 2/ s’allonge à côté de mon ordi et/ou 3/ s’étale sur le clavier.blog-todaywillbegreat-homesweethome016 blog-todaywillbegreat-homesweethome02– Mon canapé (et lit) et ma collection de coussins ! D’ailleurs un des petit dernier est celui avec le patchwork. Et si j’ai envie d’attirer votre attention sur lui c’est parce que son histoire est belle : il vient du Brésil et a été réalisé à la main par des femmes en difficulté vivant dans le quartier de Rio. J’en possède deux, un représentant le Christ Rédempteur et celui-ci, les monts du Pain de Sucre. C’est Lucie, amoureuse du Brésil et créatrice de l’e-shop Brasiyou qui m’a raconté sa motivation et m’a donné envie de vous  parler à mon tour de son site. Faire venir un Brésil éthique chez nous et nous faire voyager. J’ai trouvé ça si joli !

blog-todaywillbegreat-homesweethome05 blog-todaywillbegreat-homesweethome018 blog-todaywillbegreat-homesweethome012 blog-todaywillbegreat-homesweethome011– Lorsque j’ai pris cet appartement (ou plutôt quand on m’a dit « you’re the one« ) j’étais trop trop trop contente. Les murs étaient droits, le sol aussi. Énorme. Alors qu’il n’y ait aucun rangement cela ne m’a pas perturbé plus que ça. J’avais un appart « normal« , presque « adulte« , c’était déjà bien.
Sauf que je suis une fille. J’ai donc beaucoup (trop) de vêtements, de chaussures, de sacs… et il a fallut trouver comment ranger et cacher tout ça. Une grande commode avec de grands tiroirs pour commencer. Transformé petit à petit en commode-coiffeuse avec mon énorme miroir et tout mon bric-à-brac de petits pots en verre chinés au fur et à mesure, refermant mes bijoux.
– La deuxième partie de mes affaires se trouve dans les trois tiroirs de mon lit gigogne. D’ailleurs pour celles qui vont avoir des minis appart et qui sont frileuses des clic-clac et autres canapés-lit inconfortables comme moi j’ai trouvé que c’était un très bon compromis. Je ne voulais surtout pas ouvrir, faire mon lit et tout ranger le lendemain. Tous-les-jours. Ne pas avoir de chambre était déjà dur pour moi ! Je n’ai jamais eu d’appartement aussi petit et pourtant j’entrais dans la vie active. Merci Paris.Tout ça pour dire, avec ce lit, vous pouvez choisir votre matelas et donc avoir le confort d’un vrai lit. Et une fois déplié à vous le lit de 160 !
– Et pour finir, il me fallait une penderie. Mais pas une vraie, c’est beaucoup trop encombrant. Pendant deux ans je me suis contentée d’un portant (qui appartenait à mon grand-père lorsqu’il faisait les marchés). Puis j’ai eu le droit à du sur-mesure grâce aux talents de bricolo de mon Papa. Deux colonnes avec portes entre lesquelles se trouvent deux tringles pour suspendre le plus possible de fringues (voir en fin du post le chef-d’oeuvre) !
Le prochain locataire pourra nous dire merci 🙂

blog-todaywillbegreat-homesweethome010 blog-todaywillbegreat-homesweethome015 blog-todaywillbegreat-homesweethome020 J’espère que vous m’avez lu jusqu’au bout et si c’est le cas, bravo.
Je vous montre la suite de mon palace très vite !

commode Ikea // table basse La Redoute // coussins Ikea, Maison du Monde et Brasiyou // housse de couette Tati // lit gigogne Ikéa // vase poisson Fleux
le reste de la décoration et des petits meubles ont été chiné.

ps. Si vous avez des questions ou astuces déco à partager, n’hésitez pas !
blog-todaywillbegreat-homesweethome06